IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Réunions de gestionnaires > Réseau-Contact-Intendance 93 > 09- Réunion du 4 novembre 2004 > « Système d’Information des EPLE »

Réunion du 4 novembre 2004

« Système d’Information des EPLE »

dimanche 26 décembre 2004

Sous ce vocable presque comique vu l’état de nos parcs administratifs, le ministère envisage la rénovation de nos applications. Le calendrier, dans le n°21 de la revue Objectif Etablissement, prévoir que, après le TRMD et le Tableau de Suivi des Moyens, la gestion du personnel ex-sous GEP soit transférée sous un fonctionnement Web/Intranet. C’est effectivement le cas depuis quelques jours, cessez de saisir des absences d’agents dans GEP si vous le faisiez, il faut dorénavant passer par l’Intranet.

Le gros du boulot, la base élève, sera expérimenté dans une cinquantaine d’établissements en 2005, pour se voir généralisée en 2006, en même temps que les bourses et GFE (gloups, enfin ça pourra jamais être pire). Vous pourrez trouver des infos d’actualité sur : http://eduscol.education.fr/sieple

Ces applications vont faire monter en charge, sensiblement, les besoins de connexion « sécurisée » (je rigole, excusez) entre les établissements et le Rectorat. Ceux qui n’ont pas cédé au diktat qui consistait à nous imposer, hors de toute formalité de marché public d’ailleurs, une connexion Transpac avec France Telecom trois fois plus chère et neuf fois moins rapide que d’autres offres du marché, ceux-là donc vont peut-être subir de petits surcoûts.

Si vous utilisez encore le Forfait Scolaire Internet sur ligne Numéris, vous avez droit à 1400 heures par an et ça devrait suffire, si et seulement si vous vous assurez que seulement une ou deux machines sont capables de se connecter via cette connexion. En effet, dans la plupart des cas, il n’y a aucune nécessité qu’un autre poste que le Téléac, voire le secrétariat de l’établissement, soient dessus, tous les autres utilisant la ligne ADSL.

J’insiste sur ce point car il y a des établissements où l’intendant se connecte encore sur l’Internet avec (d’avant l’existence de l’ADSL), faisant exploser les factures de connexion pour un service déplorable.