Accueil > Gestion pure et dure > Fournisseurs > Machines à affranchir : critères de choix ?

Machines à affranchir : critères de choix ?

mercredi 16 juin 2010, par L’intendant zonard

Un collègue, sur la liste de courriel académique, indique que sa publication de MAPA sur l’AJI est restée lettre morte. C’est inquiétant, car ce marché est en situation d’oligopole.

Il n’y a que peu de marques commerciales sur ce créneau : Neopost, Secap, Satas Pitney-Bowles et Frama. (NB certaines de ces marques appartiennent à un même groupe, mais je n’arrive pas à savoir clairement lesquelles, et puis ça ne nous regarde que très peu). Mais la Poste propose aussi désormais un service d’affranchissement à façon qui représente une alternative crédible : Affranchigo

Des critères à prendre en considération pour choisir une prestation :

  • prix de la détention de la machine, en général par location (arnaque : ne pas accepter d’acheter la balance et louer la machine, ou autre mélange idiot)
  • prix de l’entretien de la machine
  • prix de la mise à jour du tarif postal
  • prix des consommables d’impression (nb on commence à en trouver par des fournisseurs indépendants))
  • mettre une jolie flamme de l’établissement sur chaque affranchissement, c’est bien beau, mais compter le coût des consommables d’impression pour le faire, et là ... oups !
  • capacité de la machine à engloutir sans fatiguer les travaux de masse (envoi de bulletins...) que nous avons parfois à faire (certaines machines pourraient mal supporter de concrètement affranchir 800 courriers en une heure)

Un site web existe qui vous propose de faire le point de vos besoins et indique quels modèles de machines sont adaptés à l’usage que vous en feriez : http://machinesaaffranchir.expertmarket.fr/ Ce site vous intéressera peut-être aussi pour découvrir un peu plus ces machines, comment les utiliser etc, il offre plusieurs pages de vulgarisation, qui concluent tous au fait qu’il vous faut absolument une de ces bécanes, mais c’est le jeu.

En 2004, un fournisseur m’a fait du terrorisme en me promettant que ma machine mécanique ne serait plus acceptée par la Poste le mois suivant. Plusieurs années après, je ne sais pas où¹ l’on en est, mais j’ai vu des machines mécaniques tourner bien longtemps après cet épisode.

[Mà j été 2013] En fin de compte j’ai mis la main sur la description par la Poste elle-même de ses exigences en matière de machines à affranchir.

Messages

  • J’ai été victime du mme terroriste moi aussi, mais l’établissement ne négocie pas avec les terroristes...4 ans plus tard, la petite machine mécanique et le carnet de suivi des consos sont toujours en place.
    Pas mal la solution Affranchigo. a mérite reflexion.

    En tout cas les machines affranchir moderne ne sont jamais amorties. Leur cout est exhorbitant en rapport avec la prestation.

    GC93

  • Pitney détient Secap (qu’il a décidé de supprimer). Neopost (filiale du groupe la Poste) détient Satas. Frama est pour l’instant indépendant. En 2011 va s’ouvrir la concurrence pour les produits postaux de moins de 20g.

    On peut supposer que a va créer des remous défaut de concurrence sur un marché scandaleusement oligopolistique.

    Mon avis rien qu’ moi : quel que soit le nombre de prestataires sur ce service, ils seront toujours d’accord pour faire payer des tarifs dont on peinera trouver le justificatif le moindre changement du prix du timbre et ils vendront au prix du Mouton Rothschild 1945 leurs cartouche d’imprimante (en n’oubliant pas de dire que passer par un autre produit ferait sauter la garantie et peut-tre la moitié de la galaxie).

    Mon conseil rien qu’ moi : Envoyez-les se faire repeindre avec de la moutarde et du gravier et ne tenez aucun compte de ce qu’ils disent.

  • Bonjour, je tiens signaler ma mauvaise expérience également avec la société FRAMA. J’ai essayé Pitney, puis Satas et maintenant Frama...je me suis fait de nouveau avoir... le commercial m’a refourgué une machine affranchir pas du tout adaptée nos besoins. Du coup je suis coincé 5 ans. Mais c’est fini je vais passer par le systme de la Poste... car en faisant les calculs cela revient moins cher et fait gagner du temps. Ce que je trouve assez incroyable c’est qu’il y a trs peu de site qui permettent de laisser des commentaires sur les machines affranchir. Je vous remercie pour votre site internet. J’aurai du faire des recherches sur internet avant de signer....

    • Merci pour les encouragements, mais a serait intéressant d’en savoir plus : pourquoi la machine de Frama n’est-elle pas adaptée ? C’est la moins chre, elle doit bien avoir des défauts, alors vous qui le avez trouvés, si vous repassez par l, merci de compléter votre témoignage.

      Je prends le risque de laisser la publication des commentaires, que je relis avant publication, sachant que si un message est incorrect, je dois le censurer. "machine de m..." je n’aurais pas pu laisser, "machine pas adaptée nos besoins", c’est politiquement correct et il n’y a pas de souci, mme si a ne plat pas au fournisseur.

    • Bonjour,
      Nous avons signé avec la société FRAMA en fin d’année 2011. Attention ils font de la publicité mensongre, les 5000 empreintes initialement négociées verbalement puis les 4000 empreintes précisées dans un email se sont transformées en 1991 empreintes !!! A 122 euros HT la cartouche, mon budget est multiplié par 2.
      Je vais porter plainte pour publicité mensongre ds demain car leur réponse téléphonique montre qu’il se moque des clients.
      Attention aux informations données.

    • Est-ce que par hasard vous n’utiliseriez pas une jolie "flamme" qui multiplie par deux les besoins de consommable d’impression ? Parce que a y ressemble pas mal, et si c’est aussi bte que a, vous perdriez votre temps en procédures, et pourriez trs simplement y remédier en disant la machine d’arrter de l’apposer. Mieux vaut, de loin et tous points de vue, utiliser des enveloppes personnalisées, a se fait au duplicopieur pour un cot négligeable si vous ne voulez pas les commander un imprimeur.

      Je reconnais qu’ l’usage, je remarque chez Frama les mmes pratiques pénibles que chez leurs concurrents : au final le cot complet de la prestation n’est pas clair. On retiendra tout de mme le mérite de ce nouvel entrant dans ce marché d’avoir un peu bousculé le confort de l’oligopole, comme on est en train de le voir dans les télécommunications mobiles, suivez mon regard.

      Je ne recommanderai jamais assez de blinder trs sévrement la publication de marché qui s’impose sur une prestation de ce genre, en demandant une réponse établissant trs précisément les cots totaux et intégraux du service, par an et sur la durée totale du contrat, en ayant pris soin de fournir une estimation du nombre d’empreintes nécessaires par an.

  • j’ai deux contrats de location avec l’un des fournisseurs ci-dessus : machine affranchir et balance avec mise jour des tarifs intégrée 640 et 840 respectivement par an.

    J’en suis trés satisfaite, mise part que nous sommes dépendants des augmentations régulires des tarifs de la Poste : dernire en date : tarif prioritaire 0,58 0,60 avec création de la lettre verte 0,57.

    • Merci de votre témoignage, chre Laurence. J’ai édité votre message pour vous conserver votre discrétion professionnel, et éviter de citer le fournisseur.

      Parce que je trouve le cot que vous annoncez terriblement élevé ! Presque 1500 par an, sur un contrat de 5 ans, probablement une arnaque avec l’histoire de la balance et de la machine qui ne sont pas sur le mme contrat... si vous tes en lycée, a passe peut-tre, mais le collge de base ne peut certainement pas se payer a !

  • J’apporte ma pierre l’édifice en disant que Frama fait ******************.

    Lorsque j’ai résilié au bout de 5 longues années de problmes et de mises jour hors de prix des tarifs de la poste, une conseillre m’a appelé en validant ma résiliation et en me faisant part d’un changement obligatoire ET GRATUIT de la balance demandé par la poste... envoi du contrat sans engagement et sans aucun frais par fax. En réalité c’était un nouveau contrat de 5 ans camouflé par une offre publicitaire qui n’avait aucun caractre obligatoire.

    J’avais signé peu de temps avant avec Pitney Bowes. Mais on ne peut pas dire que le service client soit d’une grande efficacité. Le commercial vous appelle tous les jours jusqu’ la signature des contrats. Il mentionne qu’en cas de souci il ne faut pas hésiter l’appeler. Et aprs signature, il disparait et ne répond ni aux mails ni aux messages vocaux.

    C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de sites ou blog o l’on peut échanger sur les machines affranchir. Et je le déplore.

    Note de l’IZ : avec les propos diffamatoires que vous écrivez, normal qu’on ne vous laisse pas vous exprimer ! Je vous dis pas les enquiquinements si je publiais ce que vous avez mis sans intervenir... Modérez-vous, vous serez mieux entendu.

    Quant l’offre "gratuite" : si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit.

  • Bonjour,

    Nous avons signé un contrat de location de machine affranchir avec la société Pitney Bowes.
    A réception de la machine, conseillée par le télévendeur, il s’est avéré que celle-ci n’était pas adaptée nos besoins.
    Par ailleurs, les documents commerciaux de ce modle de machine avancent des caractéristiques techniques, supérieures nos besoins, qui dans la pratique sont loin d’tre vérifiables (3900 plis/heure).
    Une semaine aprs réception de la machine, nous avons envoyé un courrier en recommandé Pitney Bowes pour signaler le problme.
    A ce jour, Pitney Bowes refuse une résiliation anticipée, sans frais, de notre contrat échéance du 30/07/2017 !
    Est-il possible de se défaire de ce contrat sans avoir régler une quelconque indemnité ?
    D’autres utilisateurs ont-ils rencontré ce problme ?
    Cordialement,

    • Hélas, dans une telle situation, pas d’autre réponse que le proverbe chinois du VIIIe sicle :

      "Celui qui ne publie pas un marché public avec un cahier des charges soigné recevra un bon coup de pied au c.l"

      Si vous ne travaillez pas dans le public, c’est pareil, remarquez bien. Le gars qui achte une Ferrari ne la rapporte pas au concessionnaire pour se plaindre que a consomme beaucoup pour amener les enfants l’école le matin : quand les gens achtent une bagnole, ils se renseignent un minimum avant. Ceux qui ne le font pas le paient trs cher.

    • Je n’ai quand mme pas tout dit : dans ce que vous décrivez, il semble bien que c’était un achat par correspondance, donc avec droit de rétractation sous 15 jours. Et vous avez envoyé un recommandé dans les délais. Reste voir si cette rgle adaptée pour les problmes de taille de pantoufles la Camif est appliquable au cas d’espce.

      A 80 %, si c’est un avocat qui envoie le prochain courrier, a devrait fortement les calmer.

  • Visiblement la société Frama finance la machine affranchir le courrier par un tiers, sans en aviser son client la demande de prélvement jointe, dans le contrat est vierge, et est ensuite complété par le tiers financeur, en principe une banque.

    Le client se retrouve avec un produit financé pendant 5 ans, seule la maintenance est faite par Frama.

    En cas de litige on se retrouve face une banque.

  • Je viens de lire votre article je suis aux prises avec FRAMA car il y a quelques temps ils m’ont proposé de changer ma balance sans augmentation de prix. Le souci c’est qu’ils ont accolé au contrat de maintenance d’un an un renouvellement de location de 5 ans, ferme et irrévocable, qui est passé inaperu. Mon patron donc signé pour le renouvellement de la balance et uniquement pour a dans son esprit. Mon patron prospecte pour avoir un autre fournisseurs, car Frama est trop cher dans le contexte actuel, il signe avec Pitney. Résultat des courses, il se retrouve avec deux locations sur la mme période de 5 ans ! Donc deux machines, dont une seule en service !

    Questions : Frama a-t-il le droit de coupler les offres ? Existe-t-il un article de loi que je puisse invoquer pour mettre fin leur proposition qui nous apparait comme malhonnte ?

    merci

    • C’est une question qu’il faudrait poser au conseil gégional, dont c’est l’argent qui est gaspillé, ou bien au service juridique du rectorat, s’il est de bonne humeur il arrive qu’il choisisse de répondre.

      Mais d’aprs moi c’est mort. Quand on signe des imbécillités, on subit les conséquences de ses imbécillités. Maintenant il n’y a plus qu’ tre un cochon de payeur, et pour faire d’un mal un bien, expliquer au chef que c’était la dernire fois qu’il signait un truc sur un coup de tte, et que toute opération un tant soit peu importante passera par un MAPA proprement publié.

      Si vraiment vous vous retrouvez avec deux MAC sur les bras et pour une longue durée, il faudrait tenter d’en refiler une des deux un autre établissement du mme coin, avec une convention de transfert vue entre les deux CA. A supposer que techniquement cela soit envisageable, bien entendu.

  • Pour ma part le critre principal est comme pour les imprimantes : LE CONSOMMABLE !
    Il faut savoir que les concessionnaires de machine affranchir assurent jusque 25% de leur chiffre d’affaires grce au cartouches d’encre. Pour ma part, je me suis équipé chez PITNEY BOWES (pour ne pas les citer) me suis vu consommer une cartouche par mois voire 2 en période faste. A 78 les 22 ml d’encre le vous laisse faire les cartouches.
    Du coup je préfre largement commander mes cartouches pour machine affranchir ailleurs mme s’il me raconte que la machine n’est plus garantie.

  • Je viens d’tre arnaquée par ****. Alors que j’étais en fin de contrat, une conseillre m’a contactée pour me signaler que je pouvais bénéficier d’une nouvelle balance gratuite sans augmentation de loyer. Elle m’a fait signer un nouveau contrat de 5 ans et ce, alors que je lui ai expressément demandé par téléphone un renouvellement d’UN an. Elle m’a assuré en effet que seules les conditions particulires - lesquelles prévoyaient bien UN an renouvelable - faisaient foi et que je pouvais donc dormir tranquille...Finalement j’ai reu un courrier de **** LEASING me signalant que j’étais engagée pour 5 ans ! Lorsque j’ai contacté ****, furieuse, la commerciale s’est bien foutue de moi en m’indiquant, je cite,

    • Premire observation : vous alléguiez la commission de délits dans votre messages, je ne pouvais pas accepter de publier sans censurer le nom de l’entreprise en question (ou refaire toutes vos phrases).

      Sur le fond, vous n’avez pas fait votre achat dans le cadre d’un marché public. Vous n’avez pas lu correctement le contrat qu’on vous faisait signer, alors que, en tant qu’acheteur public, c’est VOUS qui devez rédiger le contrat.

      Vous tes en colre, et vous avez raison : on n’est jamais en colre que contre soi-mme.

      La société en question est indélicate, c’est bien vrai,mais franchement, ils seraient btes de ne pas en profiter, non ?

      Que cette triste histoire serve de leon tous les lecteurs de l’IZ. Comme le dit le proverbe chinois du VIIe sicle : si t’appliques pas le Code des marchés publics, t’auras des emmerdes.

  • Bonjour,

    Alors sans vous polluer avec tous les tenants et aboutissants de l’histoire, voici l’essentiel :
     Notre entreprise est liée par un contrat avec Pitney Bowes, prenant fin mi-avril 2017.
     Par anticipation, nous avons mis en place un contrat plus intéressant avec NEOPOST, qui ne pouvait pas, cause de notre machine affranchir actuelle qui va devenir obsolte, démarrer aprs septembre 2016 (mais cette date, il aurait été repoussé mi-avril). Ce contrat a donc été validé le 21/03/2016. De ce fait, nous avons informé PITNEY de notre souhait de ne pas reconduire le contrat en 2017.
     PITNEY est revenu la charge, nous proposant une offre si alléchante qu’il est impossible de la refuser.
     Aprs des appels téléphoniques et des mails sans réponse, un recommandé a finalement été envoyé le 01/04/2016 NEOPOST, leur demandant une rétractation.
     NEOPOST est sorti de ses gonds, et nous menace de nous facturer l’ensemble de la durée de location qui était initialement prévu ! Soit 5 ans, 635,20 HT/an.

    Qu’ont-ils réellement le droit de faire ? Que risque-t-on ? Que doit-on faire concrtement ?
    Merci pour votre aide !