IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

13 visiteurs en ce moment

Accueil > Comptabilité > Comptabilité de l’ordonnateur > Budget et DBM > Tarif minimum des tickets-repas

Tarif minimum des tickets-repas

lundi 22 octobre 2007, par L’intendant zonard

Il y a un tarif de tickets-repas en-dessous duquel on ne peut pas descendre sans avoir d’ennuis. "Oui, le coût-nourriture", me répondrez-vous d’une voix lasse. Et bien non !

Mise à jour de cet article de 2007, toujours en partie d’actualité : pour l’URSSAF un repas offert (ou payé moins de la moitié de ce montant) par l’employeur à son salarié représente un avantage en nature de 4,45 € (et 3,44 € dans le secteur de l’hôtellerie-restauration).

Dans ma zone, le Conseil Général précise, c’est la saison : pas de tarif minimum pour les commensaux pour 2008 ; à revoir en 2009

DANGER ! N’acceptez pas de tarif inférieur à 2.10 €, sans quoi les CAE qui bénéficieraient d’un tel tarif devraient alors faire l’objet d’une déclaration d’avantages en nature. L’avantage en nature deviendrait un accessoire du salaire qui les ferait sortir du cadre règlementé des CAE, et entrainerait la liquidation par l’URSSAF des charges patronales dont nous sommes exonérés actuellement. Aaarrrggh !

Donc :

1) Modifiez vos tarifs pour avoir ce minimum sans quoi vous exposeriez votre établissement (et votre mutualisateur au passage) à de graves ennuis

2) Le CG est extrêmement aimable de nous laisser la responsabilité de faire passer ces hausses de tarif. On adore. Le Conseil Régional du même coin, lui, a le cran d’assumer l’augmentation conséquente. C’est déjà bien assez pénible à annoncer aux intéressés... qui bien souvent viennent de voir leurs revenus améliorés suite au passage à la fonction publique territoriale. Ils diront qu’on peur reprend d’une main ce qu’on leur avait donné de l’autre, mais tout de même ce n’est pas dans les mêmes proportions.

Et encore, je suis gentil : 2.10 € c’était le tarif pour 2007, pour se mettre parfaitement à l’abri sur l’exercice 2008 il vaudrait sans doute mieux mettre à jour ce montant d’un petit pourcent ou deux.

Edit 2012 : effectivement ce minimum serait donc pour cette année de 2,23 €)

Messages

  • +1
    De la même façon que limiter la hausse du tarif à un taux de 1.5% comme chez moi ne tient pas compte de la réalité du terrain. année d’élection oblige.
    Il faut en plus faire du bio

    Au final on va tuer la restauration de qualité

    • On a peut-être une consolation, qui contient aussi sa dose d’inquiétude : je trouve très justifié politiquement et pédagogiquement parlant le mouvement d’unification des tarifs de DP en cours dans de nombreuses collectivités territoriales. Au moins on sera tous à la même enseigne.

      Voire ? J’imagine déjà les petites unités, de moins de 250 couverts, se faire mal voir des CT et/ou des parents d’élèves parce qu’avec le même financement que les énormes cuisines à 1000 couverts, ils ne font pas aussi bien... alors que les économies à l’assiette entre l’un et l’autre avoisinent les 20 % !