IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Comptabilité > Comptabilité de l’ordonnateur > Variation des stocks

Ecritures de fin d’exercice

Variation des stocks

mercredi 2 février 2005, par L’intendant zonard

La logique comptable est parfois un peu dure à acquérir dans ces opérations de fin d’exercice. Les différents documents qui nous sont offerts insistent sur l’acquisition de ce raisonnement. C’est bien, mais même après, on ne sait toujours pas concrètement comment faire. Alors, voici mon pas-à-pas.

Je prends l’exemple de la variation des stocks de denrées du service annexe d’hébergement, mais tout ceci est facilement transposable à d’autres usages (J1 matières d’oeuvre, citerne de fioul...)

1) Mon stock augmente.

Fin 2003 j’avais 2 750,00 € de stock ; fin 2004 il atteint 3 125,00 €

a) Je saisis une DBM pour info de 375,00 €. C’est une DM de type « 291 Mat. premières fourn. conso. augm. Stocks »
La ligne émettrice est le R2/60311 « variation stock denrées » ; la ligne réceptrice est le ZD/311 Denrées. J’en sors les 6 exemplaires rituels. Autant dire qu’il vaut mieux le faire en même temps qu’autre chose, car on s’use à sortir des dizaines de DM pour info en fin d’exercice si l’on n’est pas prévoyant.

Attention, GFC limite très nettement les comptes que l’on peut manipuler dans ces types de DM, et si vous ne faites pas les choses dans l’ordre, vous n’aurez pas la main, le logiciel ne vous laissera pas un seul choix de compte à saisir.

b) Je passe un mandat pour ordre, fournisseur « divers », au ZD 311, pour 375,00 €

c) Je passe un ordre de reversement, sans mandat préalable, au compte R2/60311, pour 375,00 €

d) Je n’oublie pas de transmettre mon budget modifié avant de réceptionner le mandat et l’ORvrst. La réception des deux se fait sur le compte 4662 « mandats à payer », opération neutre, le débit étant égal au crédit. Le 311, compte qui augmente en débit (classe 3 impaire), aura une deuxième ligne débitrice, en-dessous de votre bilan d’entrée, et le solde débiteur sera bien de 3 125,00 €.

e) Conséquences/explication : comme les boîtes de maquereaux moutarde ont été achetées « bêtement » en 2004 alors qu’on ne les mangera qu’en 2005, on annule la charge au chapitre R2 par l’ordre de reversement. Cela revient en fait à faire coller les dépenses du R2 avec ce qui est réellement mangé, pas avec ce qui est acheté. C’est assez pratique car ça peut donner un petit coup de pouce à votre chapitre. En fait, tout simplement si vous avez trop acheté et surstocké, cela ne plantera pas votre compta, c’est ce qui est consommé qui représente un danger.
Le R2 est soulagé de ces 375,00 €, mais il faut bien les prendre quelque part. Or, comme le stock apparaît au bilan de l’établissement, il faut le manipuler via le chapitre budgétaire qui sert habituellement aux interventions sur les classes 1 et 2, donc le chapitre Z. On a enlevé la dépense du R2, on va donc l’ajouter au ZD. Et c’est tout. C’est pas si dur en fait ;)

2) Mon stock diminue.

Fin 2003 j’avais 6 410,00 €, fin 2004 il est descendu à 4 590,00 €

a) Je saisis une DBM pour info de 1 820,00 €. C’est une DM de type « 292 Mat. premières fourn. conso. dim. Stocks »
La ligne émettrice est le R2/60311 « variation stock denrées » ; la ligne réceptrice est le ZR/311 Denrées. Je valide et je sors les 6 exemplaires.

b) Je fais un mandat pour ordre de 1 820,00 €, fournisseur « divers », au R2/60311 ainsi ouvert

c) Je fais un ordre recette au ZR/311 pour 1 820,00 €
Ce type d’opération, parce qu’il ajoute des dépenses au R2, est susceptible de créer ou d’aggraver un déficit de votre service annexe de restauration. Ce n’est jamais dramatique, sauf si bien sûr vous n’avez plus de fonds propres à ce service...

d) Je n’oublie pas de transmettre le budget modifié avant de réceptionner le mandat et l’OR. La réception des deux se fait sur le compte 4632 « OR à recouvrer de l’exercice courant ». Le compte 311, qui avait un débit de 6 410,00 € en bilan d’entrée, se retrouve avec un crédit de 1 820,00 € ; le solde débiteur est donc bien de 4 590,00 €.

e) Conséquences/explication : Vous avez dilapidé tout le beau stock patiemment accumulé par vos prédécesseurs et/ou vous-même, affreux dépensier que vous êtes ! C’est bien normal qu’on vous châtie en plantant votre chapitre R2 que vous croyiez avoir réussi à équilibrer. En plus, votre patrimoine est en baisse, avec votre classe 3 qui fond : et oui, il vous a fallu faire un ordre de recettes alors qu’en fait il n’y aura jamais de versement de Monsieur « Divers ». Cela dit, plus le stock est resserré, plus c’est sain et de bonne gestion, bravo.


Nota bene : la Trésorierie Générale n’apprécie pas ces établissements scolaires qui passent leur stock en comptabilité une fois par an seulement. Si ce que vous avez lu ci-dessus vous a convaincu de la relative simplicité de ces opérations, pourquoi ne pas le faire aussi fin juin ? Mmhh, je sais, la TG nous engueulera parce qu’on devrait le faire chaque semaine, autant leur faire croire qu’on ne sait pas faire...

Messages

  • UNE PETITE QUESTION

    quand la période d’inventaire se termine t-elle cette année ? quand on passe les écritures de variation de stock à quelle date maximun doit on se mettre ???

    • Une question que je me posais concernant la logique des modes de calculs :
      Pour les matieres premiere : Stocks initial- Stock final
      Pour les produits finis : Stock final - Stock initial
      Pourquoi le calcul de la variation stock varie en fonction de ce que l’on calcul ?
      J’attends vos réponses

    • Je ne comprends absolument pas d’où sort cette "différence de traitement" que vous évoquez !? Dans mon article je ne parle que de l’exemple de la restauration, je ne parle pas de produits finis, ça ne se conserve pas en restauration !

  • AUTRE CHOSE : quels est le compte de paiement à choisir lorsqu’on confirme le mandat ainsi que l’ordre de reversement (variation de stock) en compta géné ??
    cpte de liaison 4662

    • 1) La période d’inventaire c’est du passé, maintenant on est censé avoir tout fait le 31 décembre. Dans les faits il n’y a plus de problème de date bloquante, simplement passé le 31 décembre GFC utilise automatiquement certaines procédures en lieu et place d’autres.

      La variation de stock peut donc se faire quand besoin. Nous tenons un stock intermittent, c’est ce qui permet un tel décalage.

      2) Le compte à utiliser pour la liaison, oui le 4662 fourre-tout des mandats à payer mais qui ne sont pas dus à un fournisseur ça va. Chacun pensera à subdiviser de manière claire ce compte pour séparer les flux trop disparates qui s’y croisent et avoir un peu de chances d’en contrôler les emm.nuis permanents.

  • Les méthodes de valorisation de stocks ont il une incidence sur le résultat ?