IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Gestion pure et dure > Fournisseurs > Les exigences de la Poste concernant les machines à affranchir

Les exigences de la Poste concernant les machines à affranchir

lundi 24 juin 2013, par L’intendant zonard

Régulièrement un commercial cherchant à placer une machine à affranchir vous fait le coup du terrorisme pour dire que votre machine actuelle n’est plus à la norme et que si vous n’en changez pas immédiatement, le soleil ne se lèvera pas demain.

Or je reçois à l’instant un nouveau délire du même style : les étiquettes d’affranchissement avec l’oiseau jaune ne seraient plus utilisables dans une semaine, et d’acheter en urgence de nouvelles étiquettes, ça tombe bien on a tout le temps de faire un marché public dans ce délai, hein ?

J’ai voulu en avoir le coeur net, et, une fois n’est pas coutume, j’ai trouvé ce que je cherchais sur le site de la Poste : une page expliquant ce qu’est une machine à affranchir, détaillant les exigences de la Poste qui assure l’acheminement, et même la liste des machines autorisées et de celles qui sont aujourd’hui obsolètes, et de celles qui le deviendront cet été, car il y en a bien, dirait-on !

http://www.laposte.fr/Entreprise/Courrier-relationnel/Les-solutions/Fabrication/Fabrication/Affranchir-vos-envois/La-Machine-a-Affranchir

Des machines promises à la réforme ?

En effet, le 30 juin 2013, l’encre rouge ne sera plus tolérée. Se peut-il qu’on continue avec la même machine mais en changeant la couleur de l’encre ? A creuser, si ça se trouve c’est suffisant pour faire durer de vieux matériels.

Mais n’oubliez jamais : si vous changez de machine à affranchir, ne le faites jamais sans publier un MAPA ! La prestation continue et le montant total sur les années justifient largement que l’on fasse l’effort, sur ce marché. Consultez les critères de choix que j’ai tenté de dégager. C’est que pour faire de l’envoi en nombre, ces machines sont vraiment intéressantes. En attendant qu’une collègue nous fasse son rapport sur le service Maileva.

Et ces fameuses étiquettes, alors ?

Et bin oui, la Poste l’annonce effectivement, mais je n’en avais jamais entendu parler avant aujourd’hui : ils veulent que l’étiquette qu’on utilise pour imprimer la contremarque d’affranchissement avant de la coller soit désormais de couleur blanche, et sans le logo postal qu’on nous avait imposé il y a quelques années, là aussi n’importe comment et au dernier moment.

Alors si vous le saviez et que vous aviez commandé des étiquettes à temps, soyez sympa, proposez d’en prêter une poignée aux EPLE de votre secteur, à charge de revanche.

L’UGAP vend ça à un prix qui fait rire : https://www.ugap.fr/centrale-d-achat-public/recherche-produit-reference-page.html?searchTxt=affranchissement Si vous n’êtes pas connecté, je cafte le tarif : 10.82 € TTC la boîte de 1000.

Attention cependant, ce sont des étiquettes à deux poses de front : elles ne sont utilisables que manuellement avec une machine comme la mienne, qui exige des étiquettes simples dans son système d’introduction automatique, voir la photo ci-dessous. Je me suis donc senti obligé de commander ailleurs trois fois plus cher, grrr (et encore, bien content de ne pas payer le tarif de mon loueur de machine à affranchir). Mais en fait on peut aussi utiliser avec une telle machine des étiquettes doubles, simplement en les passant à la main par le passage normal des enveloppes.


Je vous rappelle au passage que vous pouvez utiliser des cartouches d’encre compatibles, avec une assez jolie économie : les vendeurs de ces cartouches se feront un sans doute plaisir de vous fourguer les nouvelles étiquettes. Et ma page le tarif postal en vigueur, pour mémoire.

Messages

  • Bonjour,

    J’apporte ma pierre à l’édifice en vous donnant en vrac des infos que j’ai eu :

    - Cartouches d’encre compatibles : n’oubliez pas que votre machine est en location. Elle ne vous appartien donc pas. Je connais qu’un seul fournisseur alternatif qui garantissse à la fois que sa cartouche est validée par La Poste (obligatoire) et qu’en cas de problème de garantie avec votre machine à affranchir, il s’engage à vous rembourser les frais de réparation.

    - Machines obsolètes : il s’agi d’un défaut de conseil de votre commercial. Quand j’ai pris ma première machine en 2008, il nous a clairement été dit que les machines a encre rouge ne pouvaient plus être commercialisées et que leur arrèt était programmé pour 2012.

    - Nouveau changement sur les machines : pour ceux d’entre vous qui ont les machines les plus grosses (pour faire du courrier industriel), une nouvelle réforme est prévue pour janvier 2014 et pour l’instant, ni Pitney, ni Neopost, ni La Poste ne sont capables de me confirmer que cette date sera repoussée (si ça interresse quelqu’un je peux détailler).

    - Maileva : je l’utilise pour les recommandés mais pas encore sur le courrier quotidien a cause d’une contrainte majeure : ils impriment, donc je ne peux pas joindre de document cerfa, ou renvoyer des dossiers que j’ai déjà sous forme papier.
    Par contre, pour les recommandés, le top c’est que cette solution est la seule garantissant le contenu du recommandé (argument pas assez souvent mis en avant par les commerciaux de La Poste).

    N’hésitez pas à me demander du détail sur un point ou un autre.

  • Bonjour,

    J’ai réalisé un dossier, assez complet je pense, sur ce sujet :
    http://tarifs-postaux.fr/machine-a-affranchir.htm

    Vous y trouverez les machines agréées par la Poste en 2016 dans un tableau comparatif, et les informations sur les exigences de la Poste, notamment en matière de flamme publicitaire, ainsi que les tarifs postaux applicables aux machines à affranchir.

    N’hésitez pas à me dire si vous disposez d’informations complémentaires sur ce thème.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.