IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Gestion pure et dure > Fournisseurs > Les fournisseurs en matière de santé pour l’infirmerie scolaire

Les fournisseurs en matière de santé pour l’infirmerie scolaire

jeudi 16 janvier 2014, par L’intendant zonard

Des achats qui sont franchement périphériques dans le fonctionnement de nos EPLE, mais qu’il ne faut pas rater, comme le reste bien entendu. Or quand on arrive dans les fonctions ou même sur un nouveau poste, on perd parfois du temps à trouver ses marques : cet article a pour objet de vous mettre en selle au plus vite. N’hésitez pas à signaler d’autres fournisseurs ou solutions en commentaire !

Que doit-on acheter ?

Trois types de fournitures me semblent se dégager :
- les pansements, gazes, désinfectants et autres fournitures de bobologie
- parfois des médicaments en bonne et due forme, bien que par définition il s’agisse de produits délivrés sans ordonnance (aspirine, etc)
- des équipements plus coûteux que la simple fourniture quotidienne : un pèse-personne, de quoi mesurer la glycémie, un tensiomètre...

A ce stade je précise que tout ce qu’on n’achète ne va pas à l’infirmerie, loin de là : il faut garnir les armoires à pharmacie placées à quelques endroits stratégiques de l’établissement (loge, cuisine, ateliers...), et on peut aussi recevoir des demandes de la part des laboratoires de sciences, qui peuvent occasionnellement nécessiter des produits de pharmacie pour les expérimentations : en général les fournisseurs de labo peuvent les vendre, mais peut-être pas aux meilleures conditions, en tout cas il y a lieu d’être attentif.

Le fournisseur naturel de l’EPLE : la pharmacie du quartier

Parce que l’intégration de nos établissements dans leur environnement est un point essentiel, mais aussi pour garantir la souplesse face aux urgences, la majorité d’entre nous sommes en compte avec la pharmacie la plus proche du bahut. Cette solution est raisonnable étant donné la modicité des sommes en jeu, et on peut se permettre de fournir un bon de commande vague à l’infirmier de l’établissement, qui fait ses courses, et régler par virement dans les jours suivants, cela convient la plupart du temps.

Toutefois, pour les achats plus lourds, il faut raisonnablement mettre cela en concurrence. Il existe des boutiques spécialisées, mais on n’en a pas souvent près de chez soi, et en faire le tour pour relever les tarifs prendrait un temps inadapté. Il faut alors se tourner vers la vente par correspondance.

La VPC des dispositifs médicaux

A ce jour et à ma connaissance, voici les acteurs principaux qui envoient des catalogues aux EPLE :

- en premier lieu, à priviliégier pour vous mettre en conformité avec le code des marchés publics, l’UGAP : http://www.ugap.fr
- la Camif a tout un pan de ses catalogues sur le sujet : http://www.camif-collectivites.fr/sante.html
- http://www.nmmedical.fr/ : semble être en train de changer de nom pour s’appeler Mediq, mais l’adresse du site est inchangée à l’heure où j’écris
- http://www.medistore.fr/ : habin tiens, ils rejoignent le groupe Mediq. Bon, pour la mise en concurrence, là on risque d’avoir quelques soucis

La déontologie du métier me contraint de dire que les deux derniers fournisseurs cités, qui n’en feront donc probablement bientôt plus qu’un, font partie de ces gens qui vous assènent en permanence des chèques cadeaux, des réductions sur la prochaine commande, etc, toutes pratiques pénibles et contrevenant aux règles fondamentales de la commande publique. Mais bref.

Et maintenant les médicaments en VPC aussi

Comme les choses évoluent constamment, j’’apprends qu’apparaissent des pharmacies en ligne pour la VPC de médicaments et plus seulement de dispositifs médicaux. La première à s’être manifestée, dont le site bien fichu affiche en gros les logos de l’ARS, ANSM, ordre des pharmaciens etc, est : http://lasante.net/ ; une procédure pour règlement administratif semble prévue.

Je me demandais comment en VPC ils s’en sortent avec Cyclamed, alors que ce dispositif de reprise des médicaments périmés (responsabilité élargie du producteur) est d’une grande importance sanitaire d’intérêt général. Et cesser d’aller à la pharmacie de quartier sauf pour y balancer ses poubelles, c’est bof. Leur réponse : http://lasante.net/conseils/infos-pratiques/tout-savoir-medicaments/recycler-medicaments-cyclamed.htm C’est bof, mais ils assument.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.