IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

67 visiteurs en ce moment

Accueil > Comptabilité > Comptabilité du comptable > Encaissements > Piège à andouilles : la reprise des tickets-repas à l’adoption de (...)

Piège à andouilles : la reprise des tickets-repas à l’adoption de TS

mardi 13 novembre 2018, par L’intendant zonard

Un de mes établissements rattachés vient de se doter d’un système de contrôle d’accès à la demi-pension, sous le nom de Turbo-Self (groupe INCB). Excellent logiciel, mauvaises pratiques, danger !

V’là-t-y pas que mon collègue gestionnaire m’apporte son premier OR sur les commensaux. Je découvre que les gentilles personnes de chez le prestataire précité l’ont envoyé me faire des OR du montant de l’encaissé, groumph ! Mais en creusant, mon collègue me dit que de toutes manières si on ne fait pas ça rien ne colle. Je commençais à démonter cet argumentaire entendu mille fois par les gens qui ne comprennent pas que la Terre tourne sur elle-même plusieurs fois par semaine, et là il me parle de la reprise des tickets-repas. Gasp.

En effet, TS a prévu une procédure pour "racheter" les tickets-repas que les profs avaient encore dans la poche au moment de la mise en route du bouzin. Je vous laisse imaginer le bouzin : on se retrouve avec des soldes commensaux créditeurs sur le 4192, alors que l’OR avait déjà été fait au moment de la vente des tickets. Donc la classe 4 est immanquablement plantée sans solution.

Alors cet article, c’est d’abord pour la dénonce, prévenir les collègues de ne pas se faire avoir par cette procédure débile. La bonne solution, c’est de continuer, pendant un mois ou deux, à donner à la main un plateau en échange du ticket, comme avant, sans en parler à TS qui pourra très bien se passer d’en être informé.

Pour se sortir de ces sables mouvants, je pense demander un OR du montant des consommations moins le total de la reprise des tickets : ainsi on devrait pouvoir aligner au 4192 un chiffre correspondant aux soldes créditeurs de TS. En tout cas on s’en approchera sensiblement.

Mes instructions au gestionnaire :

Alors l’objectif, c’est de faire coller la classe 4 chez ton comptable préféré avec le montant que tu peux justifier d’avances de tes commensaux. Pour commencer, on ne regarde que les commensaux, les deux autres catégories on verra ensuite. Or ta balance dit que tu détiens, le 31 octobre, 739.99 € appartenant à tes profs.

Partant du principe que nous étions précédemment à zéro, il aurait fallu qu’après des encaissements de 1 578.73 €, on admette une recette de :

1 578.73 - 739.99 = 838.74 €

C’est bien le montant qu’on trouve dans la colonne "conso self" pour les commensaux.

Oui mais, les encaissements n’en sont pas tous. Sur les 1578.73 €, il y en a 692.30 que tu n’as pas reçus, qui sont ces satanées reprises de tickets. Tu n’as donc vraiment reçu que 886.43 €. Et sur ces crédits du compte 4192, il faut qu’on en garde 739.99 !

Donc ton ordre de recette doit être de :

886.43 - 739.99 = 146.44 €

En passant ce montant-là, la classe 4 est juste du point de vue égoïste du comptable. Mais est-ce justifié du point de vue comptable ?

L’OR qui aurait fallu pouvoir faire était donc de 838.74 €, et on est en droit d’y ôter la reprise des tickets qui représente 692.30 €.

838.74 - 692.30 = 146.44 €.
CQFD. Donc tu me fais un OR de ce montant, avec deux PJ, la balance avec les consommations à 838.74, et l’état de reprise des tickets qui doit en être déduit.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.