IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

46 visiteurs en ce moment

Accueil > Initiatives écologiques > Coup de gueule : les vendeurs de lave-linge ne sont pas écolo

Coup de gueule : les vendeurs de lave-linge ne sont pas écolo

mardi 19 mars 2019, par L’intendant zonard

J’avais besoin d’acheter un lave-linge d’appoint, pour laver les serpillières et franges. C’est plus hygiénique de séparer les flux, et ça permet de réserver la grosse machine de blanchisserie pour les vêtements de travail, notamment ceux de cuisine qui sont désinfectés.

Initiative écolo : j’ai cherché un lave-linge avec un double raccordement, eau froide et eau chaude. Bin c’est la galère.

Pourquoi un lave-linge à double raccordement ?

La grande majorité de l’énergie consommée par un lave-linge, c’est celle pour chauffer l’eau. Qui plus est, pour l’usage précis que l’on a d’une machine en EPLE, on fait nettement plus de lavages à eau chaude voire bouillante que dans un usage domestique. Alimenter la machine en eau déjà chaude apporte donc les avantages suivants :

  • l’énergie de chauffage est moins chère : 0,12 € le kw/h électrique, moins de la moitié en gaz par exemple
  • cette chaleur est souvent moins polluante : l’idéal c’est lorsqu’elle vient d’un capteur solaire, mais chez moi le réseau d’eau chaude est en géothermie, c’est déjà pas mal
  • la résistance de la machine est moins sollicitée, et c’est une pièce qui vieillira mieux
  • le réseau d’eau chaude d’un EPLE est généralement adouci : avec du calcaire en moins, on y gagne encore au vieillissement de la machine, et en qualité du lavage

Fausses bonnes idées

En premier lieu, ne cherchez jamais à brancher une machine mono-entrée sur l’eau chaude seule. Le bilan écolo serait affreux : ce n’est qu’une partie de l’eau qui est chauffée, dans une lessive, les rinçages se font à froid. Et on abîmerait la bécane en l’alimentant uniquement en chaud.

Hors de question aussi d’utiliser une machine à deux alimentations si votre eau chaude sanitaire vient d’un ballon électrique : ça ne servirait strictement à rien, à part gaspiller de l’énergie par pertes de chaleur dans les tuyaux entre le ballon et la machine.

Au passage on note cette vraie bonne idée : vous pouvez emballer les tubes d’eau chaude sanitaire (et ceux du chauffage) dans des tubes de mousse vendus en magasin de bricolage. Ca fait gagner un sacré paquet de watts ; dans l’eau chaude cela contribue à éviter les légionelles ; pour le chauffage cela peut améliorer le confort. Plus le tuyau est chaud, plus c’est intéressant de l’isoler, et à choisir, juste le premier mètre à la sortie du ballon, c’est le plus rentable.

Ils ne veulent pas nous en vendre

Avec une électrovanne en plus, et un peu d’électronique pour choisir d’ouvrir le froid ou le chaud, c’est une machine légèrement plus compliquée. Le coût de fabrication supplémentaire doit facilement approcher les 25 €, holala !

Mais il est très difficile de trouver des machines à double alimentation. Les sites web des vendeurs, qui regorgent de bavardage sur les détails techniques des machines, sont infoutus de donner cette information. Quand on demande un tri en parlant de "double raccordement", ou "alimentation eau chaude", il y a plein de réponses... de machines qui après examen n’ont qu’une entrée d’eau froide !

Donc les fabricants ne font pas d’efforts pour que cet équipement devienne plus courant, et les vendeurs sont incapables de référencer cette caractéristique.

Dans mon étude préalable à l’achat, à laquelle j’ai consacré un temps pénible, la moins mauvaise offre que j’avais trouvée était deux fois plus chère que ce que j’aurais voulu y mettre (pour une machine à prétentions luxueuses qui ne m’intéressaient pas trop pour mes serpillières), chez un fournisseur qui n’aurait probablement pas accepté de travailler avec bons de commande EPLE.

Moralité j’ai pris une bécane normale à l’UGAP. Grrr !

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.